Présentation du C.F.A. à Chartres dans l'Eure-et-Loir (28)

PresCFA.png

Le Centre de formation Interprofessionnel d'Eure-et-Loir (CFA Interpro 28)  a été créé en 1976.
Il est géré par une association sous convention de collaboration pour son fonctionnement et sa gestion avec ses membres fondateurs la CMA, la CCI d' Eure-et-Loir et les organisations professionnelles.
Une convention quinquennale portant renouvellement du CFA le lie au Conseil régional du Centre ; il est également placé sous le contrôle pédagogique de l'État.

12 métiers sont enseignés dans 7 pôles de compétence :
  • automobile (maintenance, carrosserie, peinture) ;
  • vente/commerce ;
  • coiffure ;
  • hôtellerie/restauration ;
  • boucherie-charcuterie ;
  • pâtisserie chocolaterie ;
  • boulangerie.

25 formations ( 17 niveaux V - 7 niveaux IV - 1 niveau III) sont dispensées et proposent des diplômes d'enseignement professionnel.

Pub.jpg

Au 31 décembre 2015, les formations de niveau V accueillent 884 apprentis, 247 pour les niveaux IV et 54 pour le niveau III, soit 1185 apprentis.

Plus de 800 entreprises formatrices représentent un partenariat essentiel dans l'alternance de la formation proposée.

Le CFA est implanté dans un parc de 35 000 m² et offre 13 500 m² de locaux dédiés à la pédagogie et à la vie des étudiants des métiers avec :
  • 24 salles de formation dont 12 équipées en réseau ;
  • 6 salles dédiées à l'informatique ;
  • 1 centre de documentation et ressources (C.D.R.) ;
  • 1 espace multimédia ;
  • 2 salles de sciences ;
  • 2 laboratoires de vente ;
  • 2 salons de coiffure ;
  • 7 laboratoires alimentaires ;
  • 1 restaurant d'application pédagogique ;
  • 1 espace-détente café ;
  • 1 hébergement externalisé en convention d'accueil avec le CFA BTP de l' Eure- et- Loir (seulement pour les garçons) ;
  • 1 restauration externalisée en convention de partenariat avec le CFA BTP de l' Eure-et-Loir.
Cliquez sur l'icône pour accéder au plan du centre de formation
Flat-UI-Icons_plan_cfa.jpg


La ressource humaine du CFA est composée :
 
  • d'une équipe pédagogique de plus de 50 formateurs, placée sous la responsabilité d'un responsable pédagogique aidé d'une collaboratrice, d'une responsable de centre de ressources et d'un chargé de mission TIC. Parmi les formateurs, quatre coordinateurs de secteur viennent en fonction-relais ;
  • d'un service accompagnement & suivi, composé de huit personnes, en charge du suivi et de l'enregistrement administratif du contrat d'apprentissage, du positionnement, de l'individualisation, de la définition des parcours de formation jeunes et adultes, de l'aide à l'insertion professionnelle en lien étroit avec le CFAS, de la discipline, de la médiation, de l'assiduité et de l'hébergement ;
  • d'un service technique, hygiène & sécurité en charge de l'entretien, de la logistique, de la maintenance, de l'hygiène et de la sécurité (3 personnes) ;
  • d'un chargé de maintenance réseau ;
  • d'une hôtesse d'accueil ;
  • d'une direction d'établissement assistée d'un service administratif et financier (4 personnes).
graphique_réussite examen 2016.png

Résultats aux Examens 2016 :

La session 2016, s’avère être un très bon cru avec un taux provisoire de réussite de 84,5 % sur l’ensemble des diplômes.
Dans le détail, la réussite pour les CAP est de 85 %, celle des Mentions complémentaires de 76,5 % après une réussite de 100% en 2015. Ce dernier taux est en baisse en raison des résultats très décevants et attendus d’un groupe qui ne s’est pas impliqué dans la formation et ne s’est pas donné les moyens de réussir. La réussite des apprentis s’étant préparés au Brevet Professionnel (BP) est de 87,3 %, celle pour le Bac Professionnel est de 79,2% et celle des candidats à l’examen BTS préparés au Campus de la CCI est de 88,9%.
Au-delà de la satisfaction de la réussite pour les apprentis concernés, cela constitue également une réelle valorisation du travail des Maîtres d’apprentissage en entreprise, des Formateurs au CFA et des équipes en charge de l’accompagnement au sens large (éducateurs, personnels administratifs). Ces résultats sont également le fruit des actions qualités que le CFA peut mettre en place grâce au soutien financier de la Région Centre Val de Loire et du Fonds social Européen (FSE) qui accompagnent fortement les projets portés par le CFA (dédoublement, classe passerelle, suivi des apprentis en entreprise…). Que tous en soient félicités et remerciés.
Nous pouvons d’ailleurs d’autant plus nous réjouir de ces diverses réussites que notre établissement a choisi un mode de certification avec des épreuves ponctuelles terminales lors de l’examen final en mai/juin (sans contrôle en cours de formation), et finalement, il est même rassurant que des apprentis dont la motivation pour le métier, le respect des règles et les exigences du diplôme n’avaient pas été pleinement intégrés ne valident pas leur formation par l’obtention du diplôme.
Enfin, pour conclure, le taux sur l’ensemble des diplômes globalement élevé est accompagné d’une insertion professionnelle également très satisfaisante, ce qui est essentiel pour l’ensemble des acteurs.